Chaque mercredi,une question d’actualité,plusieurs regards
N°134

14 décembre 2016

Sommaire
Édito

Jamais sans mon smartphone


Progrès ? Révolution ? Dangereuse addiction ? Et si le smartphone était tout cela à la fois. Davantage qu’un téléphone intelligent, il est devenu pour chacun d’entre nous un centre nerveux et émotionnel supplétif. Comment ne pas devenir fou d’un appareil qui nous sert de bureau, de bibliothèque, d’agenda, de salle de jeux, de centre de commande et de réservation, de GPS… et de doudou ?

« Madame, mon portable, c’est ma vie »

Sur l’île déserte, disent-ils, ils n’hésiteraient pas une seconde : l’essentiel, l’indispensable tout-en-un, le smartphone, serait leur compagnon de solitude. D’ailleurs, lorsqu’il arrive qu’on en confisque un dont la sonnerie importune a malheureusement interrompu une lecture de votre poète préféré, l’enfant martyr est prêt à tous les compromis : « Oui, tout, madame, punition, heures de colle, ce que vous voulez, mais pas mon téléphone ! » Et cette question qui fait frémir vos oreilles professorales : « Je fais comment moi maintenant ? » On comprend : comment se réveiller sans son alarme préprogrammée, comment s’habiller sans préalablement consulter l’appli météo, comment marcher jusqu’au collège sans sa playlist musicale dans les oreilles, comment apprécier les moments entre copains ou son déjeuner sans les prendre en photo pour nourrir son fil Facebook ? « Madame, je vous jure, mon portable, c’est ma vie. » 

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

LE 1 est un nouveau journal
payant et sans publicite
Banlieues : retour sur un apartheid

Pour lire la suite ...
...et le découvrir

Inscrivez-vous gratuitement


Gabrielle Tuloup, professeur de français et slameuse

Autres articles parus dans le 1

À LIRE ÉGALEMENT

Tous les numéros du

Pas encore abonné ? Cliquez ici